Ce cycle de 7 conférences est proposé de novembre 2017 à juin 2018 pour découvrir, à travers les évangiles, les racines juives de la foi chrétienne. Continuité ou rupture avec le Peuple qui a reçu l’alliance, comment mieux connaître le milieu dans lequel a émergé, Jésus de Nazareth ? « Il s’agit de trouver l’être juif de Jésus. Se rapprocher du judaïsme, c’est connaître la religion de Jésus. C’est découvrir sa famille après l’avoir rencontré lui. C’est donc mieux le connaître.» P. Patrick Faure

Cinq intervenants invités, juif ou chrétiens, donneront leur approche de la Parole, à travers la tradition d’Israël, sur l’une des thématiques choisies et la feront résonner dans une diversité complémentaire.

Conférences et thématiques

Accueil : 20h00 - Début de soirée : 20h15

Mercredi 22 novembre 2017                          Nicole Fabre
Maître-disciples : pédagogie de la transmission dans les évangiles
« Une fois à la maison, Jésus leur demandait : « De quoi discutiez-vous en chemin ? »... Jésus s’assit et il appela les Douze ; il leur dit ... » (Marc 9,33-35)

Jésus prend le temps avec ses disciples comme avec les personnes qu'il rencontre. Selon la tradition rabbinique, il s'assied, questionne, provoque chez son interlocuteur l'approfondissement de sa demande ou de ses réactions. Il guide ses interlocuteurs dans leur relation à Dieu, laissant toujours la place à Sa présence.

Mercredi 10 janvier 2018                    Edouard Robberechts
Le rapport au texte : entre Ecritures et Midrach.
 « Car à tout homme qui a, l’on donnera et il sera dans la surabondance ; mais à celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera retiré. » (Matthieu 25,  29)

La Révélation et la prophétie sont au cœur du judaïsme. Pourtant elles ne sauraient être comprises comme un simple diktat imposé par le divin à l’humain : l’homme est sollicité par l’interpellation divine pour que par sa réponse – et dans sa responsabilité – il justifie la confiance divine faite à l’homme.


Mercredi 7 février 2018                       Daniel Marguerat
Jésus : un combat contre la discrimination. Le débat sur le pur et l’impur.
“Il n'y a rien d'extérieur à l'homme qui puisse le rendre impur en pénétrant en lui, mais ce qui sort de l'homme, voilà ce qui rend l'homme impur.” (Mc 7,15)

Le combat essentiel de Jésus ne fut pas, comme on le dit souvent, de remplacer la loi par l’amour. Il a fait choc en protestant contre les discriminations qui divisaient la société de son temps, et s’est attiré pour cette raison la colère des autorités religieuses. Daniel Marguerat dévoilera un aspect peu connu de son action : la contestation de la quête de pureté. On en mesurera les effets jusque dans l’essor du christianisme avec l’apôtre Paul… et jusqu’à aujourd’hui.


Mercredi 7 mars 2018                   Jean Massonnet
Aux sources du christianisme : la notion pharisienne de révélation
«  Le salut vient des Juifs » (Jn 4,22)

Jésus était et demeure juif. Il a accueilli en sa personne la foi et l’espérance d’Israël qui était vécues dans le peuple, et dont les pharisiens étaient alors le vecteur principal. Nous verrons comment il a réalisé en lui l’idéal pharisien de devenir une expression vivante de la Parole de Dieu et comment il transmet cet idéal aux chrétiens.


Mercredi 4 avril 2018                 Nicole Fabre
Le Nouveau Testament: relecture de la Bible hébraïque à la lumière du Christ. 
« Jésus lui dit: Qu'est-il écrit dans la loi? Qu'y lis-tu? » Lc 10,26

Dès le récit de la tentation, Jésus nourrit sa parole dans la lecture des Écritures. Il éclaire par sa vie la Torah, les écrits et les prophètes. Jésus n'ajoute rien, mais les Écritures deviennent lieu de vie, de guérison, de conversion profonde. "La parole s'est faite chair" dira l'évangile de Jean.


Jeudi 3 mai 2018                             Marc Rastoin
Le shabbat richesse d'Israël, une inspiration pour les chrétiens ?
"Le shabbat a été fait pour l'homme et non l'homme pour le shabbat" (Mc 2,27)

"Le shabbat appartient aux Dix paroles (cf. Ex 20 et Dt 5). Enraciné dans la Création (cf. Gn 2,2), il est aussi lié à l'expérience de libération du peuple d'Israël dans l'histoire (cf. Ex 5,15). Il est devenu au fil du temps un marqueur essentiel de l'identité d'Israël. Comment Jésus l'a-t-il vécu? Comment entendre ce qu'il dit à son sujet: "Le shabbat a été fait pour l'homme et non l'homme pour le shabbat" (Mc 2,27). Aujourd'hui, dans un monde où tout s’accélère, où le rythme de vie devient un piège pour beaucoup, comment les chrétiens peuvent-ils vivre "quelque chose" du shabbat dans leur vie?"


Mercredi 20 juin 2018                   Edouard Robberechts
La loi et les commandements, opposés à la grâce ?
 « Dès lors celui qui transgressera un seul de ces plus petits commandements et enseignera aux hommes à faire de même sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux ; au contraire, celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui–là sera déclaré grand dans le Royaume des cieux. 20  Car je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des Pharisiens, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. » (Matthieu 5 : 19-20)

La jurisprudence juive (le Halakhah) a souvent été considérée comme une loi dure et intransigeante, à la limite inhumaine et brutale. Or pour le Juif, la Torah est l’expression de l’amour divin pour l’homme, un amour qui cherche à  l’élever à sa vraie stature à travers les exigences justes qui le construisent…

Inscriptions

Vous inscrire en ligne : 
Nous vous invitons à réserver votre place pour les conférences, et à régler votre PAF (Participation aux frais) en ligne, il vous suffit ensuite d'imprimer votre réservation, et de venir à la soirée. 

Merci de noter qu'une pièce d'identité peut vous être demandée à votre arrivée lors de la soirée, avec la présentation de votre inscription ou pour vous inscrire.

Cliquer sur le lien weezevent : 







Pour toute demande d'information, merci de nous envoyer un message par le formulaire de contact sur ce blog 
ou vous pouvez nous contacter au : 07 67 30 58 40 

Vous pouvez soutenir ce projet, en choisissant le Participation aux frais de soutien : nous vous remercions par avance.

Intervenants

 Pasteure Nicole Fabre (Lyon)



Bibliste, Pasteur de l’Eglise protestante unie de France, aumônier des hôpitaux Lyon







Crédit photo : MD 



Pr. Daniel Marguerat (Lausanne, Suisse)

Pasteur, Professeur honoraire de Nouveau Testament à l’Université de Lausanne (Suisse). 
Ancien doyen de la Faculté de théologie et de sciences des religions (Lausanne). Professeur invité aux Universités de Genève, Louvain-la-Neuve, Québec, Montréal, à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (Paris), au Centre Sèvres (Paris), à l’Institut Biblique Pontifical (Rome).

Auteur de nombreux ouvrages, dont les derniers : Jésus et Matthieu (2016), Les Actes des apôtres (1-12) et (13-28) (2015), Résurrection une histoire de vie (2015), Paul de Tarse, un homme aux prises avec Dieu (2014), Paul in Acts and Paul in His Letters (2013), Dieu et l’argent (2013), Vivre avec la mort (2013),  Le Nouveau Testament commenté (avec C. Focant, 2012), Nous irons tous au paradis. Le Jugement dernier en question (avec Marie Balmary, 2012), Saveurs du récit biblique (avec A. Wénin, 2012), Le Dieu des premiers chrétiens (2011), Qui a fondé le christianisme ? (avec E. Junod, 2010), Introduction au Nouveau Testament (en coll., 4e éd. 2008), L’aube du christianisme (2008).




P. Jean Massonnet (Lyon) 

Prêtre du diocèse de Lyon. Directeur du Centre chrétien pour l’étude du judaïsme à la Faculté de théologie de Lyon de 1990 à 2005.  Président de l’Amitié Judéo-chrétienne de Lyon. Diplômé de l’Institut biblique pontifical de Rome.

Thèse de théologie soutenue en 2001 : La compréhension pharisienne de la notion de révélation dans la littérature rabbinique et dans le Nouveau Testament.







P. Marc Rastoin (Paris)

Prêtre jésuite, bibliste, professeur au Centre Sèvres à Paris
Membre de l’ACFEB (Association Catholique Française pour l'Étude de la Bible), diplômé de l’Institut d’Études politique de Paris, professeur d’Écriture sainte, directeur du 2e cycle. Enseigne à l’Institut Biblique de Rome depuis 2007.

Bibliographie :
Tarse et Jérusalem : La double culture de l’apôtre Paul en Ga 3,6-4,7, AB 152, Institut biblique pontifical, Rome, 2003, (publication de la thèse).
Les judéoconvers dans la Compagnie de Jésus : un secret bien gardé, in revue Sigila, no 22, 2008, p. 89-98
Du même sang que Notre Seigneur. Juifs et jésuites aux débuts de la Compagnie, éditions Bayard, Paris, 2011
Le mariage dans la Bible (collaboration), éditions du Cerf
Daniel Boyarin, Le Christ Juif, éditions du Cerf, 2013 (Traduction)
Daniel Boyarin, Une patrie portative: le Talmud de Babylone comme diaspora, éditions du Cerf, 2016 (Traduction)





M. Edouard Robberechts (Aix en Provence) 

Maître de conférences en philosophie juive à l’université d’Aix-Marseille depuis 2003, Directeur de l’Institut interuniversitaire d’études et de cultures  juives (IECJ) de 2007 à 2012.
Il s’est spécialisé dans les philosophies de Franz Rosenzweig et d’Emmanuel Lévinas, après avoir travaillé quelques années au Centre d’études phénoménologiques de l’Institut supérieur de philosophie de l’université Catholique de Louvain (Belgique) et avoir mené à bien un doctorat sur la philosophie de Paul Ricoeur. Ses recherches récentes l’ont amené à investir le champ des relations entre éthique, religion et politique, et à élargir le champ de la philosophie juive en direction de la Kabbale et de son histoire - et de manière plus générale, en direction de l’herméneutique rabbinique.

Crédit photo : MD 

Ce cycle de 7 conférences est proposé de novembre 2017 à juin 2018 pour découvrir, à travers les évangiles, les racines juives de la fo...

Plan d'accès aux soirées